Jean Leblanc Passeur d'histoires

Barbara, Florence

Anne Sylvestre, une de mes références de la belle chanson française !

Sur l’air de la chanson d’Anne Sylvestre « Cécile et Céline » voici un tour de France des étudiants de cette promotion « Cerise »

Barbara, Florence, viennent de Provence
Elles apportent ici un peu de chaleur du midi.
Carole, quelle mignonne, nous vient de Dordogne
Tu vois, c'est facile, c'est aussi l'pays d'Jean-Cyril.
Et puis il y a Audrey, qui vient d'Vernouillet,
C'est pas loin d'Paris, Audrey en arrivant ici
a croisé Sonia, depuis elles n'se quittent pas,
comme deux affluents qui se s'raient rejoints à Fermat.

Venant de leur île, il y a deux filles,
ou peut-être même trois : Ghjulia Maria et Léa.
Dans ma ritournelle, y a pas que des d'moiselles,
J'ai croisé ce matin Romain, Paul-Eric et Martin :
Arrivant d'l'Aveyron, ils marchaient de front,
On aurait dit vraiment le Bon la Brute et le Truand.

Au pays d'Adour, des rivières courent
Voici l'Estampon qu'Arthur entend près d' sa maison
Se jette dans la Douze, le Midou épouse
qu'à Mont de Marsan, Florianne voit de chez ses parents
Et s'il n'y plus d'eau dans tous ces ruisseaux
Ne vous en faites pas, l'Armagnac toujours coulera

Cette fille près d'Antibes, ah, zut c'est terrible
là son nom m'échappe…ça y est je m'souviens, c'est Agathe !


Pour sûr qu'elle nous vient d'Antibes, c'est plus près qu'les Caraïbes
C'est plus près que Caracas, est-ce plus près que Pézenas
Je n'sais pas !

Et les autres ???

Muret le 13 février 2016

_DSC8366as

_DSC8245a