Jean Leblanc Passeur d'histoires

Chanson plus bifluorée

Nous  poursuivions Cerise sur son chemin dans la chanson d’Henri Salvador, « Syracuse »

C’est ainsi que nous avons découvert successivement Syracuse, l’île de Pâques, Kairouan, les jardins de Babylone…

Mais un jour, Cerise, sans doute lassée d’être ainsi suivie à la trace, nous a priés de la laisser tranquille : Elle souhaitait poursuivre son chemin seule.

C’était le 13 février  2008. Le soir même, nous apprenions la mort d’Henri Salvador. Sans doute Cerise avait-elle décidé de le suivre.

Mais Inès et Lea, deux de mes étudiantes, lui ont alors écrit un mot, inspiré de la chanson « Ni oui Ni non », du groupe Chanson plus Bifluorée. Mot écrit en une soirée : Inès et Léa ne voulaient pas voir Cerise nous quitter ainsi …

Le groupe Chanson Plus Bifluorée est pour moi une réserve inestimable d’idées et de chansons : des chanteurs de talent, dotés d’une imagination débordante dans leurs créations et de beaucoup de finesse dans leurs interprétations.

J’avais parlé à mes étudiants de ce groupe, et en particulier de l’album « peintures à carreaux » . La chanson « Ni oui ni non » de laquelle Inès et Léa se sont inspirées est extraite de cet album.

Muret le 13 février 2016

_DSC8366as

_DSC8245a